Pourquoi ne pas faire appel à un cabinet de recrutement ?

Vous, petite, moyenne ou grande entreprise, fâchée avec les cabinets de recrutement, jeune padawan de cette pratique ou bien sujet encore inconnu au bataillon, cet article est fait pour vous.

Malgré ce que peut dire le titre, nous souhaitons vous réconcilier avec l’externalisation de vos recrutements. Au travers de 5 stéréotypes sur la cible, les avancées technologiques, l’utilité, la marque employeur et le prix,  nous voulons vous montrer que recourir à un cabinet de recrutement peut aussi bien s’adresser à vous. Sans vouloir tomber dans le monde des bisounours bien-sûr.

1.       Externaliser ses recrutements est uniquement adressé aux grandes entreprises parisiennes

En effet, l’activité des cabinets de recrutement est essentiellement concentrée en Ile-de-France, avec 36.7% des effectifs en 20171, mais rien de disproportionné compte tenu de la densité économique de cette région.

En revanche, il faut savoir que 57% des sociétés de moins de 50 salariés interrogés par le Xerfi externalisent leurs recrutements1. Les cabinets comprennent très bien les besoins de plus petites structures en ce qui concerne les entreprises à taille humaine, avec un effectif moyen de 4 personnes2. D’autant plus qu’avec la diversité d’offres proposées, ils sont capables de satisfaire ces besoins pour les différentes entreprises présentes sur le marché3.

2.       Les cabinets ne sont pas du tout à la page au niveau des nouvelles technologies

Certains cabinets sont encore allergiques aux outils digitaux, mais c’est loin d’être une généralité. Les cabinets mettent l’accent sur la digitalisation de leurs propres processus métiers afin de s’adapter aux évolutions rapides du secteur1. Par exemple l’adoption de fantastiques outils de gestion de candidats, tel que celui proposé par tool4staffing, contribue à cette modernisation.

Ce sont également des utilisateurs hors pair des réseaux sociaux qui emploient des méthodes de recrutement innovantes. Cette orientation digitale les rend très attractifs auprès des cibles digitales natives. Ils sont aussi plus performants pour trouver des profils pénuriques dans le domaine des NTIC, les perles rares des entreprises3. Ainsi, de plus en plus de cabinets se spécialisent dans ce domaine, en mettant en œuvre les investissements nécessaires à leur nouvelle expertise.

3.       J’ai déjà un service RH performant, pas besoin d’externaliser mon recrutement

Monique, votre responsable RH est peut-être très performante mais elle est souvent surchargée de travail avec la gestion de vos employés. Externaliser les recrutements lui permettrait de souffler un peu et de soigner encore plus vos équipes. Recruter n’est pas une tâche simple. En 2016, près d’un quart des entreprises en France avaient des difficultés, pour trouver le profil idoine au poste4.

Généralement, les cabinets de recrutement vous offrent de meilleures qualités de service et leurs compétences sont souvent indisponibles en interne (sans vouloir dévaloriser Monique bien-sûr). Leur savoir-faire s’appuie sur leur grande expérience. L’activité a en effet décollé dans les années 80 et les cabinets affichent en moyenne 8 ans d’expériences3. Ainsi, le 2ème canal de recrutement le plus satisfaisant en 2018 serait les intermédiaires de l’emploi4.

4.       Externaliser dégrade votre image de marque employeur

Faux, un cabinet est souvent vu comme “un partenaire de la marque employeur de l’entreprise”3. Il faut dire que les cabinets savent mettre le paquet et chouchoutent vos candidats. Pour des PME, faire appel à un prestataire permet de pallier son manque de notoriété. Cela peut booster le nombre de retours à vos annonces et donnera à vos candidats une image plus attractive de votre marque.

De plus, publier ses offres via un intermédiaire permet aussi de garder une certaine confidentialité. Une annonce d’emploi, plus ou moins détaillée, donne souvent un grand nombre d’informations à vos concurrents, à vos salariés, etc.

5.       Recourir à un cabinet de recrutement est hors de prix !

On ne se lancera pas dans des calculs savants mais externaliser son recrutement peut faire baisser vos coûts. Une étude du Xerfi en 2017 indique que l’externalisation est souvent moins coûteuse que de le réaliser vous-même1 (si c’est le Xerfi qui le dit…). Mais pourquoi un tel constat ?

Pas facile de trouver la bonne personne et plus le poste est important, plus le recrutement est risqué. On constate que plus d’un tiers des CDI sont rompus au cours de la première année5. Les coûts de recrutement sont démultipliés en cas d’échec et se tromper coûterait bien plus cher que les services d’un cabinet6. Même en prenant toutes les mesures possibles pour éviter ce risque, le temps passé par vos RH et les coûts engendrés seront bien trop importants.

Ainsi, l’expertise de professionnels peut éviter le mauvais match. Par ailleurs, ils proposent souvent des garanties en cas d’échec (période de garantie, services après-vente, tarification au succès, etc.) qui permettent de limiter les risques et les coûts additionnels.

À vous de trouver le cabinet qui vous conviendra le mieux maintenant !