Après le Growth Hacking, découvrez le Talent Hacking

Article Automation - Talent Hacking

Le Growth Hacking c’est quoi?

C’est un terme très à la mode depuis quelques années dans le monde digital. Le Growth hacking désigne l’ensemble des pratiques qui permettent d’atteindre une croissance forte à partir d’astuces peu coûteuses. Des astuces souvent de nature technique. Mais qui ont fait leur preuve. Au point que certaines d’entre elles sont désormais devenues des normes, comme l’emploi de messages automatisés pour contacter d’éventuels prospects

Du growth hacking dans le recrutement?

Le marché de l’emploi transforme aujourd’hui le candidat en ressource rare. L’époque où une bonne “marque employeur” suffisait est belle et bien révolue.

Les entreprises cherchent donc une “astuce” pour aller chercher à moindre coût leurs candidats. Car dans beaucoup d’entre elles, les chaises vides dans les bureaux deviennent un enjeu majeur pour leur croissance. Comme les ESN avec les développeurs. Dans ce secteur, la pénurie de talent est telle que selon le Syntec Numérique, le rachat d’une ESN concurrente est motivé à 51% par l’acquisition de ses développeurs et seulement à 31% par l’acquisition de sa base de clients.

Traiter le candidat comme un prospect

“Il faut traiter le candidat comme un client” nous ressassent depuis plusieurs années les blogs RH, sans réellement donner des idées de fonds sur le sujet. Mais tous les commerciaux ou fondateurs d’entreprise le savent bien : avant de devenir un client, il faut passer par la case prospect.

Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu dans la bataille en cours seront celles qui auront compris cela : il faut aller prospecter les candidats. Les traiter comme des potentiels futurs clients.

Je n’ai pas le temps Jean-Pierre!

La mauvaise nouvelle : prospecter cela prend du temps, beaucoup de temps. Trouver les candidats, les qualifier via leur profils, les contacter, les relancer….

La bonne nouvelle : des outils commerciaux existent pour automatiser cette partie sur la prospection. 

La très très bonne nouvelle : Tool4staffing a décidé d’intégrer ces outils de prospection directement dans son logiciel de recrutement (lien landing page automation site T4S sur “logiciel de recrutement)). Voilà pourquoi son logiciel SaaS est bien plus qu’un ATS, c’est un TPS : Talent Prospecting Software. 

Un moyen parfait d’utiliser les “astuces” du growthacking dans le recrutement. Pour entrer dans le recrutement 3.0, aussi appelé le talent hacking. 

Le Talent Hacking, kesaco ?

Le growthacking appliqué au recrutement, concrètement, cela donne quoi? 

Premièrement, le recruteur définit une base de candidats cible sur LinkedIn via les outils de recherche classique : Linkedin, Recruiter ou Recruiter Lite. 

Le recruteur définit ensuite le message qu’il veut envoyer à la base des candidats cibles. Le ou les messages, car quand il y en a plusieurs, on appelle cela, dans le jargon du marketing, une séquence. Les messages sont configurables quasiment à l’infini pour être entièrement personnalisés. Ainsi, chacun des candidats-prospects reçoit un message propre qui a l’air d’avoir été envoyé par le profil LinkedIn du recruteur.

Dès que le candidat répond : le recruteur est averti. La partie humaine reprend alors la main. Une inbox intelligente permet de gérer les réponses de manière intuitive et instantanée.

Si le candidat est intéressé et que son profil correspond bien, le recruteur peut alors en un clic l’intégrer à son pipe de candidature classique

Solution unique sur le marché, le module de prospection de candidats intégré à Tool4staffing fait prendre au recruteur une longueur d’avance car il permet de contacter un grand nombre de candidats de manière personnalisée. Même s’ils ne sont pas intéressés à l’instant T, le recruteur peut intégrer les candidats à son logiciel, l’IA de matching se chargera de les faire ressortir au moment opportun.