Dans un contexte de pénurie des talents, faut-il être un bon commercial pour être un bon recruteur ?

Bon commercial pour recruter

Si pendant longtemps, le métier de recruteur consistait avant tout à évaluer des candidatures, la discipline a bien changé. Les entreprises doivent désormais aller chercher les candidats, leur vendre le poste, et les convaincre de s’engager dans un processus de recrutement. 

Et pour faire tout ça, il n’y a pas de secret, les recruteurs doivent développer de nouvelles compétences. Des compétences qui s’éloignent des compétences RH classiques, et qui se rapprochent dangereusement des compétences commerciales !

Mais quelles sont plus précisément ces nouvelles compétences ? Faut-il désormais avoir la fibre commerciale pour être un bon recruteur ? La réponse dans cet article.

Comment la pénurie des talents change la donne du recrutement

On ne vous l’apprendra pas, les entreprises peinent de plus en plus à recruter. Selon les chiffres de la Dares publiés en septembre 2022, 7 métiers sur 10 étaient en tension forte ou très forte en 2021 dans l’Hexagone. Ces tensions augmenteraient d’ailleurs dans pratiquement tous les métiers et particulièrement dans ceux du bâtiment, de l’industrie, ou de l’informatique et des télécommunications.

 

Bref, les entreprises ne peuvent plus se contenter de poster leurs annonces et d’attendre que les candidats postulent. Exit le fameux “Publish and Pray” ! Les entreprises doivent adopter une démarche proactive, en entrant en contact avec des candidats potentiels, et notamment des professionnels déjà en poste. C’est tout l’enjeu des stratégies de sourcing de talents.

 

Le recrutement est donc entré dans une nouvelle ère. Et qui dit nouvelle ère, dit nouvelles méthodes, nouveaux outils, et bien sûr, nouvelles compétences.

Un bon recruteur doit désormais savoir appliquer des méthodes commerciales

Certains disent qu’il faut traiter les candidats comme des clients. Nous pensons plutôt qu’il faut les traiter comme des prospects ! Or la prospection est un art délicat, une science complexe, qui requiert à la fois du savoir-faire et un sens accru des relations interpersonnelles. 

 

Si on décompose le process de sourcing :

Le recruteur doit savoir définir son persona cible, et se mettre dans sa peau pour comprendre son besoin et sa psychologie.

Il doit savoir prendre contact avec les candidats identifiés, en misant sur des accroches impactantes et personnalisées, ainsi qu’un message efficace.

Il doit savoir “vendre” le poste, en mettant en avant l’entreprise, en travaillant une véritable proposition de valeur, et en levant les potentielles objections du candidat.

Enfin, le recruteur doit savoir “closer le deal” avec les candidats qui arrivent au terme du processus de recrutement, en leur faisant une proposition adaptée, et en prenant en charge les éventuelles négociations.

 

Quelles sont donc les compétences pour faire tout ça d’une main de maître ? L’empathie, la capacité d’écoute, la persévérance, la force de persuasion, le sens de la négociation…  vous les avez reconnues ? Et oui ce sont toutes les compétences d’un bon commercial.

Essayez-nous gratuitement

Un bon recruteur, c’est un bon commercial, mais pas seulement…

Un bon recruteur doit donc incontestablement appliquer des techniques commerciales, et donc avoir les compétences d’un bon vendeur. Sauf que ce n’est pas tout. Un bon recruteur doit aussi avoir les compétences d’un bon marketeur.

 

Et oui, car en plus de miser sur des actions de sourcing pour aller chercher les meilleurs candidats, le recruteur doit aussi :

Travailler à la construction d’une marque employeur, ou comme nous aimons la désigner, d’une “marque recruteur” attractive

Optimiser l’expérience candidat, qui est désormais la clé de voûte du process de recrutement

Concevoir et lancer des campagnes de talent acquisition pour cibler un large volume de candidats

 

Le recruteur d’aujourd’hui est donc un vrai mouton à cinq pattes, nous direz-vous. Et bien oui on ne vous contredira pas là-dessus. Un bon recruteur doit avoir des compétences relativement éclectiques. 

 

Heureusement, pour tout ça, les recruteurs peuvent désormais s’appuyer sur des outils dédiés. Chez Tool4staffing, nous avons créé un Talent Prospecting Software qui permet aux entreprises de réinventer la relation avec leurs candidats, et d’engager ainsi les meilleurs talents. Et ce, grâce à :

Des modules d’acquisition multi-canaux pour automatiser votre chasse sur les CVthèques et les réseaux sociaux

Des fonctionnalités dédiées à la fluidification de vos qualifications et entretiens, avec par exemple un chatbot

Une plateforme de recrutement collaborative pour communiquer efficacement avec vos équipes en interne et avec les candidats

Un outil basé sur l’intelligence artificielle pour exploiter plus facilement votre base candidat

Et bien plus encore !

 

Découvrez notre solution, et devenez ce fameux recruteur mouton à cinq pattes, qui s’appuie à la fois sur des méthodes commerciales et sur des techniques marketing pour contrer la pénurie des talents et embaucher les meilleurs candidats.

– Rédigé par Ingrid de Chevigny

Découvrez nos derniers podcasts :