Baromètre Jobs en Tension – Evènementiel

Découvrez notre baromètre dédié aux jobs en tension sur le marché de l’évènementiel.

Voici le programme :

– Point de départ : Le contexte du secteur évènementiel

– Focus sur les données et les sources

– Baromètre des jobs en tension du secteur

– Les conseils pour les recruteurs

Extrait de ce baromètre

Point de départ : Le contexte du secteur de l'évènementiel

Les chiffres clés

Après plusieurs mois à l’arrêt, le secteur de l’événementiel retrouve des couleurs :

Le marché de l’évènementiel est l’un des plus touchés par la crise sanitaire. Cela se ressent en termes de croissance et de chiffres d’affaires. Les spécialistes parlent d’un manque à gagner de plus d’un milliard d’euros sur ces 15 derniers mois. Mais pour 2022, les prévisions sont plutôt optimistes, grâce à la reprise des salons et évènements professionnels.

L’industrie recommence même à recruter.

Dans ce scénario, le manque de professionnels du secteur serait la principale problématique. En effet, nombre d’entre eux auraient opéré des changements de carrière durant la crise sanitaire.

Parmi les jobs les plus en tension, on retrouve :

Le manque de personnel est dommageable et conduit parfois à l’annulation de certaines prestations.

Le 3/4 des professionels de l’évènementiel ont intégré du digital dans leur stratégie.

Durant la crise, les entreprises du secteur de l’évènementiel ont opéré une évolution vers le digital afin de maintenir, en partie, leur activité (pour celles qui en avaient la possibilité). Différentes initiatives ont été lancées pour animer des communautés (développement sur les réseaux sociaux), basculer les évènements physiques en ligne (webinar, conférences …).

Aujourd’hui, la tendance est à l’émergence de formats hybrides, dits “phygitaux”.

1 employé sur 10 aurait changé de métier depuis le début de la crise.

La crise de la Covid-19 a été destructrice d’emploi en 2020, avec 296 000 emplois supprimés. L’hôtellerie restauration et les spectacles ont été particulièrement touchés par ces destructions de postes. Aujourd’hui, la tendance est inversée, mais les professionnels du secteur ont trouvé des alternatives (reconversion professionnelle) pour s’en sortir. De plus, la pénibilité et le manque de flexibilité de certains métiers gonflent le déficit d’image lié au secteur.

2 employeurs sur 3 proposent une meilleure rémunération et/ou de meilleures conditions de travail.

Pour améliorer leurs chances de recrutement, les employeurs ont activé 2 leviers principaux : la rémunération et l’amélioration des conditions de travail. Les délais de recrutement ont également été élargis. Enfin, un assouplissement de certains critères liés à l’expérience ou au diplôme a été opéré pour maximiser la possibilité de recruter.

Les principaux enjeux pour l'évènementiel

La digitalisation des évènements (et donc des compétences)

En renforçant leur positionnement sur des évènements digitaux, les entreprises ont enclenché une évolution des compétences dans ce domaine. Cela s’explique par la nécessité de déployer de nouvelles solutions (outils marketing, billetterie, géolocalisation, développement des réseaux sociaux).

 

Les métiers autour de la communication, du marketing et du design ne rencontrent pas de difficultés supplémentaires, car les compétences sont relativement transposables à d’autres secteurs moins impactés par la crise.

En revanche, de nettes tensions sont observables sur des profils commerciaux et techniques (projeteur, maintenance, BTP…). Le volume de candidats est insuffisant pour faire face à la demande. De plus, ces métiers sont également recherchés sur d’autres secteurs plus visibles et attractifs. La pénurie s’installe durablement sur ces profils.

Renforcer l’attractivité du secteur

Avec la crise, le secteur est tributaire des décisions gouvernementales (fermetures, jauges …) et les professionnels éprouvent des difficultés à y voir clair pour l’avenir. Certains parlent même d’une année 2022 encore incertaine.

Focus sur les données et les sources

Les sources suivantes ont été utilisées dans la réalisation de ce baromètre :
  • Données Pôle Emploi et INSEE
  • Analyse Nationale OPIIEC sur l’impact de la Covid-19 dans l’évènementiel
  • Event data book d’Unimev et l’OJS 2020 – 2021

Baromètre des jobs en tension du secteur

Des besoins en recrutement ponctuels et très ciblés

Les professionnels du secteur sont unanimes, il y aura un avant et un après-crise et il leur est difficile de faire des projections. Après 15 mois d’arrêt, l’évènementiel repartait à la hausse en septembre dernier pour subir un nouveau coup d’arrêt fin 2021.

Les prévisions sur les recrutements à venir se veulent prudentes.

À l’heure actuelle, peu de données chiffrées existent.

Même si le manque d’évènements physiques se fait sentir pour une large majorité de Français, aller à un évènement compte tenu de l’incertitude générale ne semble pas être une priorité. Raison pour laquelle l’intégration du digital, partiel ou total, apparaît comme une évolution durable du secteur.

L’autre tendance de fond qui pourrait impacter les recrutements est la saisonnalité généralisée autour des métiers l’évènementiel. Là où 81% des emplois étaient proposés en CDI, il se pourrait que la flexibilité soit de mise. Les syndicats du secteur UPSE (Union des professionnels solidaires de l’évènementiel) demandent de nouvelles aides exceptionnelles pour aider les intermittents et les indépendants.

Table des matières

Les conseils de tool4staffing

Optimiser sa marque employeur, trouver plus de candidats pertinents et plus vite, mieux gérer la relation avec eux, impliquer davantage et mieux les managers, rendre la mobilité interne plus fluide et plus efficace sont autant de challenges que relèvent les DRH d’entreprise au quotidien.

La Marque Employeur se travaille souvent de 2 manières : en mettant en scène l’entreprise dans les médias ou sur les Réseaux Sociaux, mais également lors des échanges avec le candidat. Car moins ils reçoivent de communications de la part de l’entreprise, plus ils ont une image négative de cette dernière. Il semble donc nécessaire au recruteur de s’équiper d’un logiciel de recrutement muni d’outils d’automatisation des communications.

Empruntés au marketing, ces outils permettent d’envoyer des communications à la fois massives et personnalisées. Pour cela, tout se joue lors de la constitution de la short list de candidats. Celle-ci se fera automatiquement si l’on est équipé d’un tel logiciel de recrutement utilisant des algorithmes d’intelligence artificielle, comme le matching sémantique.

Le matching sémantique, emprunté aux applications de rencontre, compare en une fraction de seconde les compétences demandées dans l’offre d’emploi avec les compétences de tous les candidats en base.

Tool4staffing est une Talent Acquisition Suite qui permet d’adresser les problématiques de métiers en tension via la diffusion, l’approche directe, la mobilité interne, la collaboration avec les Managers en s’appuyant sur les technologies de l’Intelligence Artificielle, du marketing automation et du CRM.

Grâce à son API, le logiciel est conçu pour s’intégrer dans un Système d’Information et s’interfacer avec des applications tiers.

Si vous souhaitez approfondir la thématique du job en tension, n’hésitez pas à nous contacter.

Découvrez nos derniers podcasts :