Baromètre Jobs en Tension – Digital

Baromètre digital

Contexte du secteur

Le secteur du numérique fait ici référence à 3 catégories : la French Tech, l’e-commerce et les services en ligne.

Quand on pense à la French Tech, on pense immédiatement à l’univers des start-ups et des levées de fonds. La French Tech, c’est avant tout « le mouvement Français des startups », avec un écosystème complexe et complet composé d’entreprises, mais aussi d’investisseurs et de décideurs. L’objectif de ce mouvement est de rendre la France hyper attractive pour toutes les start-ups qui souhaitent se lancer et s’ouvrir à l’international.

La French Tech c’est aussi :

13 villes françaises dites « capitales » French Tech

45 communautés en
France et 63 dans
le monde

25 licornes était l’objectif
d’ici 2025, il a été
atteint 3 ans en avance

250 000
employés en France
fin 2021

30 000
emplois créés en 2021

+14% de croissance par
rapport à 2020

La crise sanitaire a dopé la croissance des entreprises du secteur du digital, avec en 1ère ligné celles des startups. Pour preuve, les levées de fonds ont atteint en 2021 11,57 milliards (source : baromètre EY). Un véritable record pour la FrenchTech. Cette tendance se poursuit en 2022 avec déjà 2 milliards d’investissements réalisés depuis le 1er janvier. On pense notamment à PayFit qui a levé 254 millions d’euros en janvier 2022.

En parallèle, l’e-commerce se porte bien en France en 2021. Et les prévisions pour 2022 sont toujours aussi florissantes en partie dues à la crise sanitaire que nous venons de traverser.

D’après les derniers rapports de la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), tous les indicateurs sont au vert. Que ce soit en termes de chiffres d’affaires , de ventes de produits sur le web ou encore de nombre de sites e-commerce, le secteur est dynamique.

129 milliards d’euros dépensés par les
français en 2021

+7% de ventes de produits sur le web par rapport à 2020

+11% de sites e-commerce créés en un an

Et du côté des emplois ? L’e-commerce booste le recrutement digital. Pour ce qui est des services en ligne, eux aussi sont destinés à une croissance rapide.

Qui dit hypercroissance, dit guerre des talents et donc difficulté à l’embauche. La tension est directement liée aux spécificités des profils recherchés (profils techniques et pénuriques) mais aussi à la vitesse de recrutement qui se veut de plus en plus rapide.

Si vous recrutez dans le numérique, les informations qui suivent devraient vous intéresser. Nous avons compilé toutes les données les plus pointues du secteur afin de bien appréhender le recrutement dans le secteur. Offres d’emploi et prévisions pour 2022 sont au programme.

ZOOM SUR LES DONNÉES ET LES SOURCES

La réalisation de ce baromètre a été rendue possible grâce aux
données issues de :

  • La direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques (DARES) du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion
  • Le site Jobfeed.fr.
  • Les ressources documentaires de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance)
  • Numeum
  • Les données de Pôle Emploi

Les chiffres clés du numérique

La taille du marché :
56,3 milliards d’euros

4,95 milliards d’internautes
dans le monde

+7,1% de croissance
annuelle prévue en 2022

Top 3 des secteurs enregistrant la plus grosse croissance en matière de création d’emploi :

  • E-commerce
  • FinTech
  • HealTech

Top 3 des secteurs les plus créateurs d’emploi :

  • IT Services
  • FinTech
  • MarTech

Quels profils ont été recrutés par les acteurs du numérique en 2021 ?

On le voit, les métiers mêlant data et marketing sont les métiers les plus attractifs du digital. On note toutefois que les métiers techniques et de production restent les plus sollicités sur 2022 avec en tête de liste des développeurs informatiques et des experts (DevOps, Cybersécurité, Data)

Métiers les plus attractifs :
Offres d’emploi et postes proposés en France de mars 2021 à mars 2022

Il faut en moyenne 32 jours pour pourvoir une offre d’emploi. C’est un laps de temps relativement court comparé à la moyenne annoncée par Pôle Emploi qui est de 3 mois pour 75% des entreprises françaises.

Métiers les plus sollicités :

Offres d’emploi et postes proposés en France de mars 2021 à mars 2022

Il faut en moyenne 33 jours pour pouvoirr une offre d’emploi. Les recruteurs ont tout intérêt à raccourcir le Time to Hire pour sécuriser leurs embauches et éviter de passer à côté de leurs futurs talents dans l’IT.

Quels sont les jobs en tension en 2022

Pourquoi parle-t-on de job en tension ?

On dit d’un job qu’il est en tension dès lors que l’entreprise rencontre des difficultés à recruter. Pour faire simple, il s’agit d’un métier pour lequel il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande de travail. La liste de ces métiers est établie chaque année par l’enquête Besoins en main-d’œuvre (BMO) réalisée par Pôle emploi. Chaque métier se voit attribuer un pourcentage de difficulté à recruter. Quand le pourcentage dépasse les 50%, le métier est considéré comme en tension. Plus ce pourcentage est élevé, plus la tension est forte, plus les difficultés à recruter seront grandes.

Quels jobs en tension dans le numérique ?

C’est un fait, la crise sanitaire a redessiné le paysage de l’emploi autour du digital. Nous sommes passés d’un métier en tension à un secteur en surtension dû à l’accélération que nous avons connu depuis 2020. La digitalisation des outils et des services ont mis au premier plan les besoins en recrutement de profils techniques, mais aussi marketing. Preuve de cette surtension palpable : l’envolée des rémunérations. Les entreprises du secteur digital ont prévu une augmentation des salaires de 2,6% en 2022 (rapport Salary Budget Planning). Le renforcement des plans de recrutement témoigne aussi de la croissance et de l’engouement autour de ce secteur d’activité.

Le dernier rapport sur les métiers en tension (2022) montre que les ingénieurs et cadres en informatique représentent 333 000 emplois et se positionnent à la 4 place des jobs en tension avec un indicateur de tension à 2,4. Le manque de candidats constitue la difficulté principale de recrutement.

L’enquête BMO positionne les jobs en tension dans le digital de la manière suivante :

Les difficultés de recrutement sont belles et bien présentes, mais on note que cette tension reste “raisonnable” comparé à d’autres jobs qui avoisinent les 80% de tension. À noter une tendance de fond, non visible dans les chiffres de Pôle Emploi, la pénurie de talents en marketing digital. L’e-commerce et la French Tech continuant leur progression et leurs levées de fonds, les besoins en recrutement évoluent de fait.

Les conseils de tool4staffing

Optimiser sa marque employeur, trouver plus de candidats pertinents et plus vite, mieux gérer la relation avec eux, impliquer davantage et mieux les managers, rendre la mobilité interne plus fluide et plus efficace sont autant de challenges que relèvent les DRH d’entreprise au quotidien.

La Marque Employeur se travaille souvent de 2 manières : en mettant en scène l’entreprise dans les médias ou sur les Réseaux Sociaux, mais également lors des échanges avec le candidat. Car moins ils reçoivent de communications de la part de l’entreprise, plus ils ont une image négative de cette dernière. Il semble donc nécessaire au recruteur de s’équiper d’un logiciel de recrutement muni d’outils d’automatisation des communications.

Empruntés au marketing, ces outils permettent d’envoyer des communications à la fois massives et personnalisées. Pour cela, tout se joue lors de la constitution de la short list de candidats. Celle-ci se fera automatiquement si l’on est équipé d’un tel logiciel de recrutement utilisant des algorithmes d’intelligence artificielle, comme le matching sémantique.

Le matching sémantique, emprunté aux applications de rencontre, compare en une fraction de seconde les compétences demandées dans l’offre d’emploi avec les compétences de tous les candidats en base.

Tool4staffing est une Talent Acquisition Suite qui permet d’adresser les problématiques de métiers en tension via la diffusion, l’approche directe, la mobilité interne, la collaboration avec les Managers en s’appuyant sur les technologies de l’Intelligence Artificielle, du marketing automation et du CRM.

Grâce à son API, le logiciel est conçu pour s’intégrer dans un Système d’Information et s’interfacer avec des applications tiers.

Si vous souhaitez approfondir la thématique du job en tension, n’hésitez pas à nous contacter.

Découvrez nos derniers podcasts :