LE BLOG

Nos stagiaires témoignent : Episode #2 « Chloé et ses problèmes de zygomatiques »

Bonjour Chloé, avant toute chose une première question nous brûle les lèvres : ne fut-il pas trop difficile de travailler sous la supervision de managers aussi fantastiquement drôle ?

 Il faut avouer que, des nombreuses tâches qui m’ont été confiées, celle de faire semblant de rire aux blagues de mes supérieurs a été une des plus prenante. Cela demande une attention de tous les instants, une rigueur extrême et une parfaite maîtrise des ses zygomatiques. Mais ça leur faisait tellement plaisir.

Peux-tu nous décrire ce que tu as fait chez tool4staffing ?

Ma mission a dans un premier temps débuté par de la prospection commerciale. Sous la supervision d’un commercial expérimenté, j’étais en charge de la prospection sur une base de données de cabinets de recrutement. Mais j’ai ensuite évolué vers de la gestion de projet sur les intégrations de client.

Pourquoi ce changement ?

L’entreprise est en pleine croissance et, pendant mon stage, nous sommes passé de 4 démos par semaine à presque 10. Je me suis donc proposé pour réaliser également des démonstrations aux prospects. De là j’ai réellement apprécié le contact et les échanges que j’ai pu avoir avec eux, plus authentiques et prolongés. Lorsque certains ont signé je suis très naturellement restée leur interlocutrice pour la suite de leur intégration. Je suis alors passé chef de projet.

C’est une chance de pouvoir évoluer de manière transverse pendant un stage, non ?

Chez tool4staffing les managers sont très à l’écoute des envies des collaborateurs et stagiaires. Il pense que quelqu’un est plus efficace sur un poste qui lui plaît et convient plus à sa personnalité et ses envies. Bien sûr cela dépend des ouvertures de poste, c’est encore une petite structure (8 personnes, ndlr) mais l’opportunité s’est présentée et je l’ai saisie.

Du coup beaucoup de responsabilité à 23 ans non ?

J’ai été rapidement en charge de plus de 20 comptes clients, et me suis retrouvé à manager 2 développeurs. Mais j’étais étroitement encadré et soutenu par mon supérieur, qui n’hésitait pas à prendre de son temps à me former à la gestion de projet et me donner des conseils sur la manière de traiter tel ou tel sujet. Et puis nous avons des process très bien définis.

Toutes nos félicitations en tout cas. Pour finir quelques petites anecdotes ?

Je ne sais pas trop. La légendaire pizza d’équipe en terrasse du vendredi midi ? Les salades sur la plage entre midi et deux ? Les personnes étranges rencontrées sur les salons ? Je ne saurais que choisir.

Scroll to top